jeudi 20 novembre 2014

Des grands tampons gravés (suite et fin...)

La jolie commande, pour Alexandra de L'atelier des filles, est terminée. Vous aviez pu voir la première partie ICI, j'ai terminé de graver ces grands tampons, parfois plutôt même très grands pour des tampons (12 x 12 cm).

Des heures de gravures, un régal mais aussi parfois un casse-tête, pour faire un dessin se rapprochant de l'image, sans trahir l'esprit romantique.

C'est un exercice difficile de faire un dessin à graver d'après photo. certains détails doivent être repris, redessinés voire inventés pour que cela soit autre chose sur le papier, sans être différent.

Mais j'en suis venue à bout :)
Voici le résultat.

 




 











Très belle journée !

N'oubliez pas, dans ce billet, un cours de bricolage avec Leroy Merlin est à gagner...




lundi 17 novembre 2014

Optimiser un petit espace (un cours de bricolage à gagner) et RESULTAT (Edit)

J'ai reçu une nouvelle version de "la caisse à utile" de Leroy Merlin avec plein de cadeaux à l'intérieur. Le thème était "optimiser l'espace". Sachant cela, j'avais dans l'idée de travailler ce thème dans notre chambre. Mais quand j'ai reçu la caisse, il y avait des équerres à étagères en chêne brut. Et tout de suite en les voyant j'ai pensé à notre salle de bain. Il y avait aussi un tournevis sans fil hyper léger et hyper maniable. Je l'ai adopté tout de suite pour toutes les réalisations que j'ai faites dans ce billet. Oui je suis à moitié hystérique avec les outils, je n'aime pas ça, j'adore :) D'ailleurs j'adore aller dans les magasins de bricolage, je pourrais y passer des heures. Si je fais ce partenariat avec Leroy Merlin, c'est que cela me correspond à 200% !! hé hé.

Si je ne vous l'ai pas déjà dit, je vais me répéter, nous avons une maison plutôt grande. Sauf snif snif la salle de bain. Nous en avons une 2ème, mais elle est moins utilisée car à l'étage du bas et non à celui de l'espace de vie. A six personnes, ce petit espace est parfois envahi, on ne peut pas se permettre d'y mettre des meubles. Or il faut avoir toujours plein de choses accessibles dans une salle de bain !

J'ai trouvé chez Leroy Merlin, l'étagère en chêne brut qui allait avec ces équerres. Leur avantage c'est leur hauteur, car elles ne sont pas hautes et allaient parfaitement entre le petit espace entre le carrelage et les miroirs.
Bon j'avoue, j'ai quand même scié un peu la largeur. 18cm, ça me paraissait un peu beaucoup, j'avais peur que ça ne prenne trop de largeur et coupe l'espace des miroirs et vasques. J'ai enlevé environ 4cm, aux équerres et à la planche. Nous avions déjà les cubes en bois contre le mur (hyper facile à poser et hyper pratique).

Du coup j'en ai profité pour amener quelques éléments de décoration supplémentaires. Ce sont... Vous l'avez peut-être deviné ? Les tiroirs en bois du précédent billet :) certaines d'entre vous l'avaient deviné, ce sont désormais des petits étagères à fourre-tout, peignes, bijoux du soir, étuis à lentilles... Parce qu'en fait je n'aime pas du tout que des choses traînent de trop sur la table des vasques. Je suis un peu spéciale, je peux laisser traîner des choses ailleurs, mais cet espace là, ben non je n'aime pas. J'aime qu'il reste aéré. Il n'y a pas d'explications, le Flibustier a bien du mérite à supporter mes incohérences à ce niveau. Je crois qu'il préférerait que je n'aime pas laisser du bazar ailleurs ;)

Le résultat en photo !








Un petit coup de vernis mat quand même sur le bois est souhaité, en effet, là c'est quand les enfants ne sont pas passés par là. Après leur passage, les éclaboussures de dentifrice nécessitent un petit vernis de protection. Je suis sûre que vous savez de quoi je veux parler...

Avec les jolies lampes de coursives de cargo, en guise d'appliques. depuis qu'elles sont là, je suis raide dingue de ces lampes qui datent des années 60.



Résultats au 24 Novembre

33 commentaires, un petit tirage au sort a désigné le commentaire 7 comme gagnant. Merci à tous et toutes pour votre participation à ce concours. A très bientôt et bon bricolage :)



Encore MERCI, Doussia peux-tu me fournir ton adresse mail et postale par mail ? Merci encore.










mercredi 12 novembre 2014

Quoi faire de vieux tiroirs en bois...

On trouve parfois des jolis tiroirs anciens en bois à l'unité, qui ont perdu leur meuble ! J'avais 2 tiroirs en stock trouvés ainsi tout seuls. Je vous propose de partager avec vous la rénovation de ces tiroirs que j'ai réalisée. Chacun a nécessité des opérations différentes pour être utilisable en déco.




Un pas à pas, qui vous montre ce que j'ai fait à partir de ces 2 tiroirs qui étaient dans leur jus !
Le premier avait la bonne taille, 10 cm de large. J'ai poncé tout le tiroir, pour retrouver le bois clair en dessous, je me suis aidée d'un morceau de lame de cutter, ça gratte vite le vernis (mettre des gants pour protéger les mains). Un joli chêne brut pour le devant. les côtés étaient en bois contreplaqué avec une grosse rainure ou encoche creuse sur les côtés pour ranger le tiroir. Pour cacher le côté, j'ai utilisé des plaques de marqueterie que j'avais en stock. N'ayant pas de chêne j'ai utilisé les essences les plus proches du ton du bois. Découpées à la dimension des côtés. J'ai passé une couche de colle à bois sur tout la surface du morceau, puis je l'ai collé et laissé un peu sécher (1 heure), avec un poids dessus. La même chose de l'autre côté. Puis un coup de ponçage pour que les angles se fondent. Et une couche de vernis sur les 3 côtés du tiroir, devant et côtés. Sur une photo le bois humidifié par le vernis s'est gondolé à l'endroit du creux dessous. Dès qu'il a été sec, le bois est redevenu droit, on ne voyait plus cette petite gondole.



Le 2ème tiroir était trop large. J'ai donc coupé en deux le tiroir pour qu'il soit de la même largeur que le 1er. Le bouton était vermoulu, il se détachait tout seul. J'ai percé un trou de 4 mm avec un forêt à bois, pour changer le bouton à la fin. . Bien poncer les côtés de ce tiroir. Le bois ne s'est pas éclairci au ponçage, dommage, il y avait un placage assez fin en bois foncé, en ponçant plus je commençais à abîmer les arrêtes.
J'ai découpé le dessous aux dimensions de ce nouveau "tiroir" et placé dans les rainures ce morceau, sans avoir oublié de mettre un peu de colle à bois, pour une meilleure tenue finale. J'ai inversé la plaque, qui s'emboîtait mieux ainsi. J'ai scié une planchette de bois des dimensions exactes du fond. J'ai cloué cette planchette en ayant également mis un peu de colle à bois sur chaque côté du bois, qui allait être l'un contre l'autre.



Zut !! la planchette de fond, étant vieille, elle n'est pas droite !! Une petite astuce, un quart de rond collé à la colle à bois, et hop on n'y voit que du feu.


J'ai peint l'intérieur des tiroirs. Un échantillon de peinture vendu à l'unité pour un prix modique, est idéal pour un petit projet. J'ai simplement dilué avec de la peinture blanche, pour obtenir une teinte plus claire dans un des tiroirs.


Et voilà !! Un petit vernis mat par dessus le bois, et les deux tiroirs sont prêts. J'ai peint aussi un bouton de tiroir, l'autre est un bouton en laiton chiné, qui trouve ici une belle utilisation.





Maintenant il me reste à utiliser et placer ces tiroirs, mais je vous montrerai cela dans un prochain billet avec des cadeaux à gagner ... 


A bientôt :) 

lundi 3 novembre 2014

La cigale ayant coupé-collé tout l'automne...

J'ai chiné par hasard des cadres avec verre bulle (bombé) il y a quelques temps. Avec l'encadrement en plastique, et une belle image pieuse de Lourdes dedans. J'avais une envie de tampon "insecte" façon cabinet de curiosité. J'ai donc commencé à graver une grande cigale. Je pensais l'imprimer et puis l'aquareller. J'ai fait des essais plutôt sympas, mais pas très concluants en terme de graphisme. Je trouvais cela un peu fade. J'ai partagé le résultat sur mon instagram ce week-end.

En parallèle, dans les images "à encadrer" j'avais récupéré un protège-couverture de livre détachable illustré que j'adorais, une illustration de Jacques Nathan très colorée. On a ce livre en double à la maison, on pouvait utiliser l'image la plus abîmée pour l'encadrer. Le livre c'est "Malaisie" de Henri Fauconnier.

En la voyant, ça m'a donné envie de travailler une composition avec ma cigale en harmonie avec les couleurs de cette fleur d'hibiscus. Du vert, du jaune et du noir pour le contraste. J'ai découpé des papiers, je les ai superposés pour avoir plusieurs plans, et j'ai découpé ma cigale imprimée en noir sur papier jaune, je l'ai relevéer en la collant sur un morceau de liège. L'image en entier rappelle les plans différents en papiers découpés. J'avais ma composition !
Le cadre était en plastique blanc, un petit coup de peinture en bombe noire et le tour était joué.

Cet insecte au dessus d'une compo colorée de papiers découpés m'a donné envie de poursuivre dans cette voie. Je ne vais pas m'arrêter en si bon chemin, c'est malin... Il va falloir que je ressorte chiner des cadres avec un verre-bulle :) zut alors :)


Pour les insectes un peu compliqués, je fais souvent les détails sur une seule partie du dessin, la ligne verticale au milieu de l'insecte me sert de symétrie. Je décalque ainsi l'insecte sur les deux côté du calque, et je repasse sur un seul côté. J'ai ainsi un insecte symétrique dans le dessin à reporter sur la gomme.






Un peu fade en blanc non ?


Bombé de peinture noire brillante, ça claque !









Je vous souhaite une très belle semaine ! 
A bientôt



mercredi 29 octobre 2014

Un interview bavarde par "La petite épicerie"

Marie du site de matériel de loisirs créatifs "La Petite épicerie" m'a posé des questions et j'ai été plutôt bavarde pour y répondre.
Si vous voulez en savoir un peu plus sur mon parcours et mon univers...

C'est par ICI (clic clic sur le lien)




lundi 27 octobre 2014

Des tampons pour des illustrations #2

Ah la la, je déserte le blog en ce moment, ce n'est pas faute de ne pas travailler dans l'atelier comme une dingue !! Mais je n'ai pas réussi à trouver le temps de faire quelque chose pour le blog depuis plus de 15 jours.

J'ai pleins de choses en cours encore très secrètes gnark gnark gnark... Je termine ma belle commande, pour laquelle il me reste une petite quinzaine de tampons à réaliser. je vous montrerai cela bientôt.

J'ai fait une de mes dernières commandes, envoyée il  y a peu à sa destinataire. Et c'est de celle-ci dont je veux vous parler ce matin.

J'ai fait une série de tampons pour une auteure jeunesse, Clémentine Beauvais, qui vit en Angleterre et écrit en anglais et en français. Ces tampons lui permettront de dédicacer les livres jeunesse qu'elle a écrit.
Les tampons reprennent un détail ou un personnage de ses livres.

Il y a le patin à roulette d'une jeune fille intrépide Sesame Seade, qui a, j'ai cru comprendre, des inspirations chez notre chère Fantomette :)
L'histoire est illustrée par Sarah Horne.


Un personnage d'un roman jeunesse qui sort début 2015, où il est question de mamies, d'aventures, de courses poursuites... Le roman est illustré par Eglantine Ceulemans. Ce personnage est gravé à partir d'un de ses dessins.


Puis une petite couronne pour accompagner les "royales babysitters" dommage que mes loulous ne lisent pas l'anglais, ça a l'air plutôt rigolo !


Et le petit dernier, une patte de loup... qui j'imagine viendra orner les dédicaces du très beau livre "La louve", illustré par Antoine Deprez sorti ce début d'année.



Un travail de gravure très plaisant !!

Je vous conseille aussi la lecture du blog de Clémentine, elle a une très jolie plume et ses articles sont toujours intéressants à lire, à propos de la littérature jeunesse mais pas uniquement, des réflexions diverses toujours bien écrites !!

Voilà, je retourne dans ma tanière l'atelier, j'espère publier un peu plus souvent... hum hum

Très belle semaine à vous !!

jeudi 16 octobre 2014

Défi "jolie maison extérieure" #1 : L'automne dans le jardin :

J'aime l'automne pour les dernières journées douces passées dans le jardin, à planter des vivaces, des bulbes de printemps, préparer les végétaux pour l'hiver, avant de rentrer au chaud et regarder le temps faire son oeuvre en attendant le printemps. Oublier les plantations et découvrir avec surprise ce qu'on a planté, en terre ou en jardinière.

Notre maison est typique des années 70', ce n'est pas ce qu'on appelle une demeure de caractère :). Nous l'aimons parce que la vie à 6 y est très confortable, elle est immense à l'intérieur, claire, lumineuse géniale à vivre, le côté vintage est même très intéressant à utiliser pour la déco, mais l'extérieur c'est autre chose. C'est un véritable défi d'en faire quelque chose d'original.

J'ai envie de débuter une série d'article sur ce défi peut-être aussi pour me pousser un peu hum. Afin de partager avec vous cette transformation à venir sachant que ça peut durer un peu. Si toutefois on y aboutit.

Cela fait maintenant un peu plus d'un an que nous sommes dans la maison, j'ai pu regarder ce qui poussait spontanément dans notre petit jardin chaque saison (pas grand chose). L'an dernier nous sortions d'un été de grands travaux, je n'avais pas l'énergie (ni le budget) pour me mettre au jardin. J'avais à peine planté 2-3 trucs au printemps. Cette année je peux enfin me faire plaisir.

Attention, cet article est long, ceux qui ne sont pas fans de plantes et jardins, vous pouvez passer votre chemin :) 

Ayant une maison qui prend une très grande surface au sol, nous avons de fait, un assez petit jardin. ce n'est pas parce qu'il est petit qu'on ne peut pas en faire quelque chose de joli. Je voudrais valoriser chaque espace de façon distincte.

Il se décompose en 3 parties.

1 - Une partie "jardin au soleil" qui est en fait une sorte de bac plutôt grand triangulaire devant la maison qui était à l'origine rempli de gravier. J'imagine que l'ancienne propriétaire n'avait pas réussi à y faire pousser grand chose vu l'exposition ! Dans cette partie il faut absolument privilégier les plantes de rocailles, de landes, celles qui résistent à la chaleur et au manque d'eau pour ne pas passer ses soirées d'été à arroser. Le devant de la maison est très bétonné, trop ! Il faut essayer de cacher cela (en attendant un jour de trouver une autre solution). J'essaye de cacher les murets (qui seront repeints un jour en couleur) avec des plantes tombantes ou en posant des pots dessus).



Je vous ai détaillé certaines plantes qui supportent bien la sécheresse, et aux feuillages persistants qui se sont bien acclimatées à cet endroit. Il y a également, une heuchère, des lavandes et une euphorbe grise rampante (Euphorbia myrsinites). Cet été je vous avais montré le fenouil qui atteignait 2 mètres ! Des graines sont tombées, je vais bien en baver je crois pour arracher les pousses spontanées :( J'essayerai d'en laisser à nouveau 1 ou 2 aux bons endroits. Pour avoir testé avec peu de succès, j'ai l'impression qu'ils supportent peu d'être déplacés.

 L'Helicrysum ruby cluster, est très difficile à trouver, mon fournisseur n'en a qu'au printemps, et c'est une plante qui supporte très mal l'humidité, or il y a eu un printemps tellement humide qu'elle a beaucoup souffert cette année. La Véronique (hebe pimeleoides) fait de jolies fleurs bleues mauves au printemps été.

 Outre les succulentes qui se sont bien acclimatées en pot ou en pleine terre d'autres plantes succulentes intéressantes.

Les euphorbes sont des plantes très intéressantes, leur feuillage persistant est intéressant en hiver, et elles supportent aussi très bien un sol sec. Je regrette un peu d'avoir planté la "petit cyprès" elle est plus qu'envahissante ! Elle pousse par les racines qui se développent partout ! j'en arrache sans cesse. Il faut donc arracher, tailler très souvent.



2 - Une partie "grandes bordures" en L d'une zone dallée, toujours devant mais ombragée par le mur de devant la maison. A terme je pense enlever toutes les dalles et refaire un joli chemin de pierres, avec beaucoup plus de plantes. Mais c'est un gros boulot, j'y vais donc peu à peu le temps de laisser pousser les vivaces, afin de les diviser chaque année, plutôt que de tout acheter. J'espère finir cela dans deux ans maximum.

On aperçoit (ou devine) pivoines, heuchères, bleuets vivaces, oeillets, pavots d'orient vivaces, armoise, rosiers, lys, iris... 
On aperçoit les dalles qui seront enlevées un jour...

Un "Gaura rose" planté au printemps est déjà devenu énorme, du gazon d’Espagne qui se plait bien et que j'ai divisé, des arums géants... Et entre ces vivaces ou dans les zones de terre devant, j'ai planté plein de bulbes variés... J'ai fait une sélection de photos des jolies fleurs qui devraient fleurir du printemps à l'été.


Je ne vous ai pas mis tous les noms... ci dessus, ce sont des "alliums" divers, une fritillaire et une petite vivace "spanish eye"

Différentes tulipes et des renoncules orange.

certaines bulbes ont été plantés en pot sur la terrasse. petits glaïeul, anémones, campanules, scille du pérou, muscaris, colchique d'automne. 

Anémones du japon, pivoines, et j'ai mis un joli physalis dans la zone de potager car il peut vite devenir très envahissant !

3 - Sur le côté de la maison, la zone de pelouse parfaite pour jouer au ballon, donne au fond du terrain sur la zone de potager. En fait, j'y plante de plus en plus de fleurs parmi les plantes aromatiques et petits fruitiers, et cette partie est assez ombragée, je peux donc y mettre des plantes d'ombre (digitales roses, rouges, jaunes). Nous allons peut-être y inclure un carré de pelouse, car c'est particulièrement calme et reposant. Cet automne j'ai commencé à planter des petits fruits : cassis, framboises.

Et voilà, la suite plus tard, je crois que j'ai déjà bien avancé :)
Je vous remercie si vous êtes arrivés jusqu'au bout de cet article... je vous dis au prochain épisode !!

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...